« Lyon au fil des Hommes » : le projet vidéo de Fabrizio Martino

Lorsque Fabrizio Martino m’a contactée via la page Facebook de Bonjour Lyon et m’a présenté son projet vidéo, j’ai de suite accroché, et ai eu envie de vous faire découvrir son projet. J’ai donc demandé à Fabrizio de se prêter au jeu des questions/réponses pour Bonjour Lyon, ce qu’il a fait avec gentillesse.

Fabrizio, qui êtes-vous ?
Un amoureux de la ville et un passionné de littérature et d’histoire qui se balade dans Lyon caméra à la main. Un ancien étudiant de Lettres Modernes un peu touche à tout et autodidacte passé par la musique, l’édition et la communication avec un vif intérêt pour le monde du multimédia. Un lyonnais – depuis quelques mois seulement – qui souhaite prendre une part active au rayonnement culturel de sa ville.

Lyon-au-fil-des-Hommes-photo
Comment est né le projet « Lyon au fil des Hommes » ?

Le projet « Lyon au fil des Hommes » est né d’une envie de relier l’histoire à notre vie actuelle. Voir ce qui a été pour comprendre ce que nous sommes. La volonté de rendre hommage – à ma manière – à des personnalités présentes et passées qui me sont chères et à une ville que j’apprivoise peu à peu.

Plus simplement, par le biais des portraits de ces personnalités rattachées de près ou de loin à notre ville, donner envie à la population de découvrir ou redécouvrir Lyon.

Des frères Lumière à Alexandre Astier, Lyon a toujours été un important vivier de talents et mérite de voir ses habitants se mobiliser pour elle.

Lyon-au-Fil-des-HommesEn combien de temps avez-vous tourné les épisodes ? Comment s’est passé le tournage ?

Un épisode de « Lyon au fil des Hommes » nécessite approximativement une heure d’images. Lors des tournages, je dois aussi bien tenir compte du lieu et de son degré de fréquentation que de l’heure à laquelle je filme. Pour les tournages ayant lieu en matinée, il faut laisser le temps à la ville de s’éveiller. Le temps aux premiers passants de courir après leur métro ou de s’installer aux terrasses des cafés. Dans ce contexte, j’opte principalement pour des plans fixes et laisse simplement ma caméra tourner. Il en va de même pour les lieux peu fréquentés.
>Pour les tournages se déroulant plus tard dans la journée ou en soirée – allant souvent de pair avec une fréquentation plus accrue – il me faut être moins contemplatif et faire preuve de plus de réactivité. Être plus en mouvement tout en tachant de ne pas importuner ou interrompre les habitants dans leurs activités.

Dans tous les cas, je dois faire preuve de patience et en sorte de trouver les angles de vue les plus appropriés à la situation.

Combien d’épisodes avez-vous programmé ?

La diffusion de « Lyon au fil des Hommes » ayant débuté cet été, je souhaite idéalement pouvoir en réaliser une douzaine au terme de la première année pour me laisser à la fois le temps de développer l’aspect qualitatif du programme mais aussi pour définir une ligne éditoriale cohérente. Créer une plateforme web. Tenter de mobiliser autour de ce projet, d’organiser des rencontres ou autres manifestations pour également parler des femmes et des hommes qui font Lyon au quotidien.
Essayer d’y inclure une dimension plus « participative ».

Concernant la diffusion, sont actuellement en ligne, deux vidéos – la bande annonce et le premier épisode dédié aux frères Lumière et au quartier Monplaisir – tandis qu’une troisième, est actuellement en cours de réalisation. J’espère pouvoir la publier avant la fin du mois.

Pour vous Lyon, c’est ?
Une chance !

Découvrir la page Facebook de Lyon au fil des Hommes, et le deuxième épisode :

Related posts:

Discussion - No Comments

Pas de commentaires pour l'instant. Pourquoi ne pas être le premier ?

Add a Comment

Votre adresse mail ne sera pas publiée. Note marked required (*) fields.